Le Programme EER : Programme Enrichissement et Entraînement en Refuge

1-Objectifs du Programme EER

Le programme enrichissement et entraînement en refuge vise la réduction du stress dans l’environnement et donc chez les animaux, l’augmentation de l’adoptabilité et la diminution des retours.

Un chien moins stressé et légèrement entrainé aura plus de chances d’être adopté et moins d’être rapporté ! 

Les refuges procurent les soins de base tels l’abri, la nourriture, les soins médicaux nécessaires, les vaccins, l’attention. Rarement avons-nous des programmes d’entraînement. Plus souvent qu’autrement, le conditionnement des chiens est laissé aux bons soins des employés ou bénévoles qui disent en connaître un peu… Ou beaucoup: «Je connais ça, moi les chiens.» Mais il n’y a que bien rarement des professionnels de l’entraînement et du comportement qui établissent des programmes sérieux basés sur des connaissances solides et éprouvées. Malheureusement, on y va souvent avec les croyances et mythes entourant le chien et sa façon d’apprendre. C’est que les contraintes de temps, d’argent et de personnel empêchent les refuges d’investir de ce côté. Mais si c’était possible d’améliorer cette situation sans que cela ne demande trop de temps ni d’argent ? Si avec seulement 3 à 5 minutes par jour on pouvait améliorer la situation ?

L’instauration d’enrichissement du milieu et de programmes d’entraînement basés sur le respect et les approches positives peuvent permettre de grands changements au niveau du stress et des comportements qui en découlent.

À l’aide de méthodes d’enseignement et de modification comportementale positives, le chien va «connecter» beaucoup plus vite avec les gens au lieu de les éviter.

Contenu du séminaire:

-Que ce soit pour travailler en entraînement de comportements de base ou pour déterminer la meilleure approche à utiliser dans le cas d’émotions comme la peur ou l’agressivité, les méthodes utilisées sont basées sur des principes scientifiques et sur la théorie de l’apprentissage.

-Elles ont pour buts d’établir une relation respectueuse favorisant une saine communication entre vous et le chien.

-Les techniques basées sur l’utilisation de renforcements sont sans stress, sans intimidation (physique ou mentale) et vise à placer le chien en position de réussite dans toutes les situations.

En refuge comme ailleurs, nous désirons une relation gagnant-gagnant.

-Toute punition, contrainte, interdiction amène le chien à moins aimer l’humain, à s’en méfier, à ne plus essayer de comportement devant lui. C’est la plus triste des choses.

-Avec des méthodes positives et une technique comme celle de l’entraînement au clicker, le travail peut se faire sans même jamais avoir à toucher l’animal et sans devoir parler français ou anglais… Et l’animal se met à essayer plein de choses. Alors, tout comportement devient facile à augmenter ou à diminuer… Sans jamais réprimander.

-«Marquer» les bons comportements avec un son et les renforcer avec une gâterie est facile à faire pour tout le monde et tellement bénéfique.

-Ce type de travail rencontre notre envie d’aider les animaux et réduit le stress chez eux et chez les employés aussi ! Le taux de rétention des animaux dans leurs nouveaux foyers et des employés au refuge va augmenter !

Le travail s’établira et se répartira selon les mandats.

Nous voulons:

-Établir des protocoles d’entraînement et d’enrichissement de base visant à : améliorer les capacités sociales des chiens et réduire les aboiements et le stress;
-Établir des protocoles d’entraînement spécifique selon le chien visant à le rendre plus apte à l’adoption.
-Établir des protocoles de modification comportementale pour certains chiens visant à remplacer la peur et ou la réactivité par de la confiance et de l’auto-contrôle.
-Augmenter les expériences positives pour les employés.

2- Évaluer sans juger

Comment évaluer de manière objective tout en évitant d’avoir recours à des étiquettes telles dominant, soumis, agressif pour définir un chien.

Les problèmes reliés au stress:

Moins de stress = moins d’anxiété = apprentissage plus efficaces
Langage corporel du chien et signaux d’apaisement.

3- Exercices avec le clicker

Les bases du conditionnement: apprentissage associatif et conséquences.
Qu’est-ce que l’entraînement ?
Comment on entraîne ?
Contre-conditionnement de comportements indésirables.
Désensibilisation vs immersion.

 4- Quoi enseigner à un chien de refuge afin qu’il soit plus «adoptable» ?

Comment enseigner le silence?
Protocoles de modification comportementale
Distractions en promenade
Chiens réactifs devant les autres chiens, autos, vélos.
Etc.

5- Annexes et documents-guides remis aux refuges

-Évaluation
-Journal de bord du chien

M. Lessard a suivi des programmes de formation spécifiques à ce travail, entre autres auprès de:
-Kelley Bolen, MS, CABC (Animal AlliancesShelter Behavior Seminar)
Karen Pryor Academy for Animal Training & Behavior (Certificate in Shelter Training & Enrichment.)

Jusqu’à maintenant, près de 300 personnes de plusieurs refuges/spca de partout au Québec, en France et en Suisse ont suivi une forme ou l’autre de ce séminaire. Aux questions: « Cette formation EER a-t-elle su répondre à vos besoins? » et « Appréciation générale du contenu de EER », 100% des participants ont répondu « Très satisfait ». Le programme EER répond à un réel besoin et enrichit le personnel en plus d’améliorer les conditions de garde des animaux et augmente ainsi inévitablement le niveau d’adoption tout en réduisant les retours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de vérification (anti-spam) * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.